Un garçon exceptionnel

Ce poste contient des scènes de sexe explicites.

Pas trop le temps de poster ici en ce moment. Mais il m’est arrivé un truc, je voulais le garder dans mes archives pour réfléchir. Pas mal trainé sur un site de rencontres « gay » la semaine passée, où je vais de temps à autre. Fait quelques rencontres intéressantes. Et puis il y a eu cette soirée avec machin, et je me suis dit que c’était chouette, ou au moins « pas trop mal », et ensuite avec un peu plus de recul je me dis qu’en fait j’ai plus vraiment envie de le revoir du tout.

En fait on s’est envoyés qu’une dizaine de messages et on a rapidement convenu d’un truc pour se voir. D’habitude je discute plus longtemps avec les mecs, parce que je ne cherche pas de plan cul d’un soir mais plutôt à rencontrer des gens chouettes; mais je me suis dit, « bon c’est pas parce qu’on n’a pas discuté beaucoup tout de suite que c’est pas quelqu’un de chouette, certains préfèrent discuter face à face pour faire connaissance plutôt que chatter » etc. Mais en fait avec le recul, je pense que machin avait pas envie de perdre son temps, et il m’a dit tout de suite qu’il avait « bien envie de me rencontrer » tout en précisant que ce n’était pas synonyme de rapports sexuels.

On a convenu de se voir le lendemain soir pour prendre un verre ou deux. Machin semblait tout à fait sympathique aux premiers abords, même si je n’échappe pas aux questions habituelles, sachant que je suis « out » en tant que mec trans (c’est marqué dans mon profil sur le site). « Et donc, tu en es « où » dans ta transition », « est-ce que tu t’es fait opéré » (comprendre: du bas), et ainsi de suite. J’esquive un peu certains trucs intimes, je réponds à d’autres choses, pas super ravi mais pas l’énergie de lutter non plus et de me lancer dans une explication à la « Cissexisme et Transphobie Pour Les Nuls ».

Il faut savoir que ça m’arrive souvent d’avoir des histoires avec des mecs qui n’y connaissent rien aux questions trans, parce que j’ai eu de mauvaises expériences avec des mecs qui se prétendaient « trans-friendly » et « queer » ou autre, mais qui au final m’instrumentalisaient en une sorte de trophée pour valider leur identité politique et obtenir un certain prestige dans la communauté transpédégouine (« regardez je suis pas transphobe ou cissexiste, j’ai un petit copain trans », etc). A l’inverse, j’ai eu pas mal d’expérience très positives avec des individus qui n’avaient jamais entendu parler de trans FtM auparavant. Et comme ces mecs là ne font pas partie du milieu en plus, je sais que je ne suis pas une « chose » qu’ils vont vouloir exhiber dans ces cercles là pour prouver leur queeritude. Donc au final je préfère limite quelques questions à la con, plutôt que dealer avec des gens qui pensent être irréprochables sur certaines questions mais qui font pire par ailleurs.

Machin avait l’air motivé pour regarder un film que j’avais chez moi, et j’avais malgré tout envie de prolonger la soirée ensembles, donc on est allé à mon appart et on s’est posé avec des bières pour regarder le truc dans ma chambre. Après ça on s’est mis sous la couette, quelques câlins et c’est rapidement devenu sexuel. Je le caresse à travers le tissu de son boxer, il veut me caresser, comme il ne savait pas quoi faire de lui même ou par où commencer je décide d’enlever mon boxer et je le prends par la main pour qu’il explore un peu et trouve ses repères. Assez rapidement il a envie de me pénétrer avec ses doigts (je vous laisse deviner où, mais c’est sans surprise). Je suis pas super motivé, mais comme c’est sa première fois avec un mec trans, je me dis que c’est normal qu’il soit curieux donc je me laisse faire.

Tout devient un peu vague dans ma tête, mes souvenirs sont confus. Je crois qu’on se caresse et qu’on se frotte l’un contre l’autre, nous sommes nus tous les deux. Il me « goûte » avec ses doigts, me dit qu’il a envie d’y mettre la langue. J’ai plutôt envie qu’il me suce et pas d’être pénétré, et comme c’est un truc assez intime pour moi que je ne fais pas forcément le premier soir, je lui dit que j’ai pas envie. Il me dit qu’il a envie de me pénétrer, mais qu’il n’a pas de capote sur lui ce soir. Je ne sais pas où j’ai mis les miennes, il me dit que c’est mieux de rester safe dans ce cas et ne rien tenter. Deux minutes plus tard il me demande si je suis sûr de ne pas savoir où sont mes capotes, parce qu’il est vraiment très excité et qu’il a envie de moi, puis il répète la question plusieurs fois pendant les dix minutes qui suivent. Je n’ai pas très envie de retrouver mes capotes en fait, car je n’ai pas envie d’être pénétré ce soir et par lui, mais à la fin je finis par céder et je fouille mes affaires jusqu’à retrouver une boîte avec une date de péremption acceptable.

Il enfile une capote, on reprend où on en était, je grimpe sur lui pour mieux le guider. Ca a l’air d’être assez intense pour lui (enfin en même temps je n’ai jamais rencontré de mec, gay ou autre, à qui l’expérience ait déplu). Il me répète plusieurs fois à quel point « c’est incroyable » ou encore que je suis « un garçon exceptionnel » et qu’il ne pourrait « jamais vivre ça avec quelqu’un d’autre » (comprendre: ses partenaires cisgenres, parce que je suis le seul trans qu’il connaisse). Il me demande plusieurs fois si je prends mon pied aussi, je lui dit que oui, que c’est agréable, même si en fait c’est plutôt « pas terrible ». Il faut dire qu’entre la capote (je sors d’une relation exclusive de plusieurs années où on avait des rapports non-protégés) et sa taille (pas de quoi casser trois pattes à un canard, je sais bien que mon ex était plutôt exceptionnel à ce niveau), j’ai l’impression de ne rien sentir du tout. Mais je n’ai pas envie de prendre des risques avec un inconnu. Je garde ces pensées pour moi pour ne pas le blesser, me sentant terriblement coupable d’accorder de l’importance à des détails aussi superficiels.

Je lui propose d’essayer une autre position qui me permettrait de me branler en même temps qu’il me pénètre. Rien n’était gagné pour autant, sachant que mes médicaments ont tendance à me rendre la tâche compliquée pour atteindre l’orgasme rapidement ces temps-ci. Pour couronner le tout, le plan ne fonctionne pas du tout car nécessite un peu plus de longueur qu’il n’en a, et en plus il commence à débander. J’ai envie d’enfiler mon harnais pour le prendre, mais je n’ose pas le faire parce que mon partenaire est beaucoup plus corpulent que moi et que je ne suis plus aussi musclé qu’à une époque; j’ai peur de ne pas pouvoir tenir la distance et me fatiguer trop vite (comme si on était dans une course à la performance et que j’avais quelque chose à prouver en tant que mec trans; je n’ai pas ce genre de pensées avec les partenaires en qui j’ai plus confiance). Je laisse tomber l’idée. Machin s’essouffle de plus en plus et semble moins « motivé », je lui dit qu’il n’a pas à se forcer à quoi que ce soit, qu’il n’a pas de cahier des charges à remplir ou autre (ce qui est vrai par ailleurs, mais à ce moment là j’avais surtout envie d’abréger mon calvaire). Il me dit qu’il est très soulagé que je lui dise ça.

Plus tard, il me remercie de multiples fois pour cette « expérience exceptionnelle ». Il me dit qu’il a des partenaires multiples, par exemple bidule qui est black, et que tu comprends, il en connait pas d’autre et que c’est pas la même chose quoi, donc il aime bien voir bidule même s’il a d’autres partenaires. Il me dit plus ou moins indirectement que moi c’est un peu pareil, je comprends que je suis son « expérience trans ». Il me dit qu’il a envie de me revoir. Sur le moment ça me parait envisageable, à moitié en mode « pas envie de dealer avec les trucs horribles que j’ai pu vivre » et à moitié en mode « de toute façon je m’en fout, je peux faire abstraction de tout ça ».

Le lendemain je me sens un peu sale, l’impression que j’aurais passé une meilleure soirée si on n’avait pas baisé. Un peu déconnecté de cette personne que j’étais hier soir, moi qui suis d’ordinaire si clair par rapport aux trucs que j’aime/j’aime pas avec mes partenaires, moi qui avait pourtant déjà dealé avec des situations pas cool et qui savait comment m’en extirper. Machin m’envoie un texto plus tard en me disant « beau gosse » et qu’il espère qu’on se reverra bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :